Quelques chiffres


30 jours
34 heures de bus
18 stops voitures
260 km à pieds
1758 euros dépensés pour 2100 prévus
10 hébergements différents
14 mammifères (dont 4 types de singes)
18 espèces d’oiseaux identifiés (dont Toucan, Quetzal, Ara…)
8 batraciens, reptiles 
+50 insectes / mygales différents

1 mois au Costa Rica


Notre budget pour un mois au Costa Rica 


Notre budget pour un mois au Costa Rica était de 2170 euros soit 70 euros par jour pour 2 personnes. En venant ici, nous savions qu’il faudrait débourser plus que dans d’autres pays d’Amérique centrale. Mais le Costa Rica, on en rêvait, du coup on a assumé et on s’est plutôt pas mal débrouillé. En sachant que nous devions faire attention à nos dépenses, nous avons même réussi à dépenser beaucoup moins que prévu. Et on ne s’est pas privé tant que ça.

La gastronomie au Costa Rica n’est pas bien folle, nous avons donc beaucoup cuisiné. Quelques restaurants par-ci par-là histoire de goûter les plats locaux.

Les transports locaux ne coûtent vraiment pas cher et nous avons fait une bonne partie des trajets en stop. C’est pour cela que le budget transport représente à peine 5% du budget total.

Pour se loger, c’est là, que nous avons eu le plus de dépense finalement. Entre 20 et 30 euros la chambre pour 2 avec salle de bain privée.

Voici le détail de nos dépenses :

NOS CONSEILS POUR ECONOMISER

Manger dans les Sodas (restaurants typiques et pas chers du Costa Rica) jusqu’à ne plus en pouvoir de manger du riz et des haricots rouges.
Choisir avec minutie les parcs et réserves naturelles à visiter. Tout est extrêmement cher et ils ne valent pas tous le coup.


Les transports


Au Costa Rica, il est plus simple de voyager en voiture qu’en bus mais c’est évidemment beaucoup plus cher. Avec un budget de backpacker comme le notre, il n’était pas envisageable de louer une voiture. 

Que ce soit en bus ou en voiture, il faut toujours estimer à la hausse les temps de trajet. Les routes sont souvent en très mauvais état et il suffit de tomber derrière un camion que vous ne pouvez pas doubler et le temps de trajet s’allonge très vite.

QUELQUES CONSEILS POUR LES TRANSPORTS

Prévoyez toujours comment aller d’une ville à une autre car il est facile de s’y perdre. Parfois 4 ou 5 bus peuvent être nécessaires si vous n’empruntez pas les bonnes correspondances.
Pour aller d’une côte à une autre repassez par la capitale, c’est pénible mais c’est ce qui s’avère le plus pratique et rapide.
Et finalement, si vous vous en sentez capable, faites du stop. On a mis quelques jours avant de se lancer mais ça marche hyper bien au Costa Rica. C’est tellement plus pratique que d’avoir à chercher les horaires de bus et le terminal. Parfois, ça peut éviter d’avoir à se lever à 5h du matin pour attraper le seul bus de la journée.


Notre itinéraire pour 1 mois au Costa Rica


NOS CONSEILS POUR SAN JOSE

Il peut être intéressant d’y passer lors d’un voyage au long cours, pour racheter quelques accessoires ou bien pour manger gras. Mais si vous êtes au Costa Rica pour 2 ou 3 semaines, ce n’est pas un passage obligé.
Pour s’y rendre depuis l’aéroport, prenez le bus, cela coûte moins de 2 dollars et l’arrêt est juste à côté. Alors que les taxis se feront vraiment plaisir sur le tarif…
Evitez de vous balader tard le soir surtout si vous avez vos gros sacs sur le dos. Certaines rues ne sont pas très rassurantes. Bien que nous n’ayons eu aucun problème, nous n’étions pas très rassurés.

NOS CONSEILS POUR PUERTO VIEJO/CAHUITA

Loger à Kalunai Hostel  pour vraiment pas cher, chambre privée avec salle de bain partagée. Face à la jungle, un tout petit peu excentré du village afin de ne pas avoir de bruit la nuit.
Louer un vélo et aller jusqu’à Plaza Manzanillo. La plage est jolie quand il fait beau (paraît-il) et en plus sur le chemin, vous pouvez écouter et voir les animaux de la jungle.
Ramasser une coco et l’ouvrir soi-même avec un couteau suisse. Délicieux petit-déjeuner !
Visiter le parc de Cahuita, entre jungle et plage. C’est magnifique, on y voit des animaux si on est patient et l’entrée est « gratuite ». Le parc fonctionne grâce aux dons des visiteurs.
Aller marcher le long de Playa Negra et faire des dessins dans le sable noir.

NOS CONSEILS POUR TORTUGUERO

Aller en bus jusqu’à La Pavona puis prendre une lancha pour rejoindre le village. Cela ne coûte que quelques euros et le spectacle est splendide. Plutôt que de prendre les tours organisés qui vous coûteront bien plus cher.
Louer des bottes pour visiter le parc de Tortuguero s’il a plu les jours précédents. Les chaussures de marche ne suffisent pas, même Gortex, les flaques ressemblent plutôt à des marres.
Y aller à la période de la ponte des tortues de juillet à décembre ou bien lors de l’éclosion des oeufs 2 mois après. Malheureusement, nous n’avons pas eu la chance d’en voir.
Vous pouvez éventuellement compléter la visite du parc par un tour organisé en lancha pour vous balader sur les canaux et essayer de voir des animaux. Nous ne l’avons pas fait car cela coûte trop cher selon nous et aucune garantie de voir les bêtes tant espérées.

NOS CONSEILS POUR MONTEVERDE

Prendre un médicament contre le mal des transports pour y aller, la fin de la route est affreuse. 140 km en 4h30.
Loger à Pension Santa Elena, une auberge top avec des dortoirs et des chambres à petit budget mais aussi des chambres plus haut de gamme.
Se rendre tôt dans la réserve de Monteverde car le parcours le plus long dure 5h. Si vous voulez avoir le temps de tout faire en prenant le temps de chercher les animaux, soyez-y dès l’ouverture.
Si vous aimez les sensations fortes, faites un parcours avec tyroliennes, superman et saut de tarzan. C’est un peu cher mais ça en vaut vraiment la peine. 50 dollars par personne.
Régalez vous à Taco Taco avec un très bon burrito après une journée de visite. Un régal !

NOS CONSEILS POUR LA FORTUNA

Profitez des sources d’eau chaude gratuites proche de l’hôtel Tabacon. Parlez en avec un local, il vous indiquera l’endroit. Mais allez-y tôt pour en profiter au maximum, dès 9h 10h, les places sont prises d’assaut.
Se balader par soi-même autour du volcan Arenal et du lac sans pour autant payer un tour organisé. Le volcan étant en activité, il est impossible d’y monter.

NOS CONSEILS POUR MANUEL ANTONIO

Avec un petit budget, mieux vaut vous loger à Quepos, à quelques kilomètres du parc. Plus vous allez vous rapprocher du parc, plus les prix vont grimper.
Faire attention à ses sandwichs lorsque vous mangez dans le parc Manuel Antonio, les animaux sont voleurs et les touristes les ont incité à l’être.
Ne pas oublier son maillot de bain, les plages du parc sont magnifiques et c’est très agréable de se rafraîchir après une longue visite.

NOS CONSEILS POUR UVITA

Avoir conscience que les logements sont assez chers ici hormis quelques exceptions. Alors pensez à réserver quelques jours avant. Ce n’était pas notre cas, nous avons réussi à négocier une chambre un peu cher pour obtenir un prix abordable.
Se rendre à la plage à partir de 16h pour profiter du coucher de soleil, avant l’entrée est payante

NOS CONSEILS POUR ALAJUELA

C’est une ville très pratique pour passer une nuit avant ou après votre vol. En effet, l’aéroport est plus près d’ici que de la capitale.
Se faire plaisir dans les nombreux magasins et restaurants du centre commercial avant de partir.


Nos articles sur le Costa Rica


2 pensées sur “1 mois au Costa Rica : nos conseils

  1. Hello et merci pour toutes ces infos et ce blog!
    On projette un voyage au Costa Rica pour Janvier. Concernant les hébergements, vous vous y êtes pris comment? Réservés longtemps à l’avance ou la veille pour le lendemain ? Merci d’avance!

    1. Nous ne réservions pas les hotels 3 à 4 jours avant pour garder de la liberté et de pouvoir prolonger les étapes si elles nous plaisaient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *