Après un mois de temps magnifique et de températures plus qu’agréables en Californie, la pluie nous accueille à Mexico. Il en faut plus pour nous démoraliser ! Nous rejoignons l’appartement de nos amis Jean et Bérénice dans le quartier de la Condesa. Ils habitent ici depuis un an et ont eu la gentillesse de nous accueillir pour une semaine.


Mexico City


Nous avons découvert Mexico deux semaines après le malheureux tremblement de terre qui a fait de nombreux dégâts. Difficile donc de se faire un avis sur la ville. Les policiers et les militaires sont quasiment à chaque coin de rue, des tas de gravas attendent encore ici et là qu’on vienne déblayer. Les Mexicains se sont mobilisés, des abris de fortune protègent les dons pour les personnes qui ont tout perdu. Chaque personne que nous rencontrons nous raconte ce qu’elle faisait pendant le séisme et comment elle l’a vécu. C’est assez impressionnant ! Certains en font encore des cauchemars !

Malgré cette tragédie, nous visitons la ville. Mexico est une très grande ville, il est impossible de la traverser à pieds. Soit tu prends le métro pour 5 pesos ( 22cents ) soit tu prends le Uber et ça coûte vraiment pas cher. Nous manquons de nous faire renverser quelques fois sur un passage piétons avant de nous familiariser à la conduite mexicaine. Ici, rien à voir avec la Californie, les gens te klaxonnent et te frôlent si ce n’est pas ton tour de passer. Nous apprenons à vivre au rythme de Mexico, expérimentons les stands de tacos dans la rue (Oups !). La semaine à Mexico se passe tranquillement, entre balades et repos. Nous visitons le château de Chapultepec du XVIIIe, un palais construit tout en haut d’une colline en plein milieu d’un immense parc. 

Nous avons la chance d’être accompagnés de nos amis pour le week-end, ce qui nous permet de faire des activités que nous n’aurions probablement pas faites seuls. En plus le temps s’est amélioré ! Nous découvrons avec surprise le grand marché de Mexico City : La Merced. Jamais nous n’avons vu un endroit pareil, aussi grand, aussi fourni et avec autant de choix. Il est possible d’y trouver absolument tout; des fruits et légumes d’un marché classique en passant par des outils de bricolage, des vêtements en tout genre ou encore des choses plus originales comme des piñatas. Nous nous régalons simplement à regarder cette variété de produits. Au milieu de tous ces locaux, nous ne passons pas inaperçus, peu de touristes se trouvent ici. Ils nous scrutent, simplement par curiosité, nous leur répondons par un grand sourire qu’ils savent bien nous rendre ! Les mexicains sont souriants, ils ont l’air sympathique et abordable.

Nous poursuivons notre découverte de Mexico à Xochimilco sur les canaux de la Chinamperia. En 1h de route, le Uber nous y emmène. Il n’est pas difficile de trouver l’entrée des canaux. En effet, on vous y accueille dès votre arrivée en vous proposant la location d’une  « trajinera ».  Nous louons cette fameuse barque 800 MXN pour 2h pour nous balader dans les canaux au milieu des jardins flottants. Il s’agit en fait d’un ancien lac aztèque qui a servi à alimenter en eau la ville de Mexico. Aujourd’hui, il y reste suffisamment d’eau pour permettre aux barques d’y naviguer. L’ambiance y est très festive. Des familles prennent leur repas à bord, des groupes d’amis fêtent un anniversaire en musique. Bref, nous n’avons pas l’impression d’être dans un endroit touristique, nous nous sentons immergés dans la vie des mexicains.

 
Mexico c’est aussi les Mariachis, vous savez ces fameux groupes de musique traditionnelle vêtus de sombreros ! Un vrai plaisir pour les oreilles mais aussi pour les yeux ! Ils se déplacent de table en table au restaurant et jouent en contrepartie de quelques pesos. Trompettes, cordes et guitares se mettent à jouer accompagnées du chant des Mariachis. Leur costume est tout aussi impressionnant que leur musique. Ils savent faire le spectacle et nous, on ne se lasse pas ! En parlant de spectacle, en route pour l’arène de mexico pour voir les vrais combats de catch ! Les familles mexicaines s’y donnent rendez-vous le vendredi soir comme les nôtres vont au cirque Pinder. Un spectacle fun et authentique que nous avons su apprécier avec notre gobelet de Corona. 

Nous avons dégusté des oeufs de fourmis et goûté le Pan de la muerte

Ce week-end aura été riche en découvertes et particulièrement niveau culinaire. Jean et Bérénice nous ont fait découvrir les saveurs mexicaines. Et contrairement aux idées reçues, on ne mange pas de burrito au Mexique. On y mange des tacos en effet, mais pas que. Les tortillas garnies de fromage de Oaxaca toastées à la poêle sont délicieuses pour le petit déjeuner mais aussi à toute heure de la journée. Le guacamole se déguste également quand une petite faim se fait sentir. Nous n’en n’avons jamais mangé de meilleur ! François se souviendra de l’omelette aux œufs de fourmis dégustée un matin dans un grand hôtel de Mexico. Laura se souviendra particulièrement du pan de la muerte mangé au petit déjeuner du dimanche. Il s’agit d’une brioche délicieuse fabriquée spécialement pour la fête des morts qui a lieu fin octobre. Nous ne nous souvenons plus des noms de tous les plats qu’ils ont eu la gentillesse de nous faire goûter mais chaque saveur nous a plu. Grâce à vous, Jean et Bérénice, nous savons qu’ici, au Mexique, on mange bien ! 

Notre dernier jour à Mexico est consacré à la visite de Teotihuacan. Il est assez facile de s’y rendre depuis Mexico, un bus vous y emmène directement depuis le terminal de bus Central Norte pour 100 pesos aller-retour. Nous découvrons en montant les centaines de marches des pyramides, la civilisation Maya. Le soleil nous aura donné un peu de mal : prévoir suffisamment d’eau, un chapeau, des lunettes et de la crème solaire !

C’est après cette journée riche en histoire du Mexique que nous prenons un bus de nuit pour Oaxaca. À minuit, nous voilà parés pour notre tout premier voyage de nuit dans un bus au Mexique. Duvet ? OK. Coussin tour de cou ? OK. Boule Quies ? OK. Bandeau pour les yeux ? OK. 


Oaxaca, une ville après LA ville


Nous découvrons la ville de Oaxaca après une courte nuit de sommeil. La ville est agréable, à taille humaine, cela nous change de Mexico. Le marché permet de faire quelques achats pour cuisiner quesadillas et guacamole dans notre Airbnb. Et oui, nous avons un budget à respecter !

À quelques kilomètres de là, nous découvrons un site géologique très particulier. Il s’agit de Hierve El Agua. Ce sont des cascades qui ont vu leur quantité d’eau diminuer, cela a formé ce que l’on appelle des cascades pétrifiées. Le site est magnifique mais il faut se donner la peine d’y aller. Nous avons rejoint l’entrée après 40min de taxi collectif et 1h de taxi collectif mode 4×4. Une petite pluie nous a accueillis pour laisser place très rapidement à un soleil magnifique. Il est possible de s’y baigner, malheureusement nous n’avions pas nos maillots… 

Mais Oaxaca restera également dans nos esprits et particulièrement dans celui de François car c’est là que les problèmes digestifs se sont fait plus présents et un peu plus inquiétants. Un médecin presque bilingue, des médicaments presque comme en France et quelques jours plus tard, tout allait mieux ! Et oui il ne fallait pas manger dans la rue à Mexico ! 


Puerto Escondido, un repos mérité


Pour se remettre, nous avions besoin d’un peu de repos juste le temps de quelques jours. Nous avons trouvé la tranquillité nécessaire à Puerto Escondido, ville bordée par le Pacifique.

Nous logeons dans une cabane en bois perchée autour d’un magnifique jardin tropical. La vue sur le pacifique y est extraordinaire. La Playa Zicatella se trouve à quelques centaines de mètres de là. Elle est immense, quasi déserte et il est vraiment agréable de s’y balader. C’est une plage très connue pour son spot de surf. Les vagues sont vraiment impressionnantes, une grande prudence est demandée aux nageurs. 

Nous avons décidé de nous faire plaisir pendant ces quelques jours, nous profitons des petites paillotes sur le sable et des accompagnements qui vont avec : petits rafraîchissements et repas en bord de mer. Que du bonheur ! C’est fou en seulement 3 jours comme on trouve ses marques et ses petites habitudes dans cet endroit de rêve. Mais le voyage nous appelle. Nous prenons un bus vers la suite de notre périple mexicain.  


Vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *