Lors de la première partie de notre périple en voiture, nous avions tout organisé à l’avance car nous visitions des attractions très touristiques près desquelles il est très cher de se loger. Pour la suite du road trip, nous n’avons pas de programme précis. Nous savions à peu près quelle direction nous allions prendre mais sans n’avoir rien réservé.

A Las Vegas, nous avons commencé par louer une voiture pour 13 jours, soit jusqu’à notre départ des Etats-Unis. Ensuite, nous avons improvisé.


Premiers pas en Arizona


Nous partons de Las Vegas avec notre nouvelle voiture. Nous avons été surclassés, nous roulons donc dans un 4×4 toutes options. Un peu impressionnés au début, nous prenons rapidement nos marques. Après un arrêt au niveau de la frontière entre le Nevada et l’Arizona, plus exactement au barrage Hoover, nous poursuivons notre route vers le sud, jusqu’à Kingman. Cette petite ville était plus une étape qu’une envie particulière au début, mais elle s’est avérée assez sympathique . Une vieille locomotive pour prendre des photos, un grand magasin pour faire des courses, un beau coucher de soleil et un motel bien américain sur la route 66, cela nous suffisait. 

Le lendemain, d’assez bonne heure, nous revoilà dans la voiture. Nous roulons sur la mythique route 66 pour s’arrêter à Seligman, ville emblématique très charmante. Il y a une ambiance de vieux films américains. Un ancien combi Volkswaggen, un ranch abandonné, un village du Far West délabré ou encore une peinture du drapeau américain, le décor est parfait. Un endroit idéal pour s’imprégner de l’ambiance U.S Harley Davidson . Faites-y un arrêt pour boire un café gratuitement et pour acheter quelques souvenirs. Nous reprenons notre chemin tout excités, devant le sigle « Route 66 » enfin découvert.

En route vers Flagstaff ! Aux alentours une visite assez originale à ne pas manquer. Il s’agit de la Lava Cave River. Située tout au bout d’un long chemin de forêt pendant 10km à rouler au pas dans les sentiers déformés. Nous pensons trouver une structure mais il n’y a que des panneaux explicatifs. La randonnée se fait par soi même. C’est le moment de sortir nos lampes frontales. Certaines personnes s’éclairaient avec leur téléphone, nous ressemblions à de vrais spéléos. La température extérieure est d’environ 25°C, celle de la cave de 5°C ! Prévoir de quoi bien se couvrir. La ballade se fait dans les roches de lave, dans le noir complet. On peut ressentir l’humidité et entendre les gouttes tomber. C’est tellement insolite comme visite que nous en gardons un bon souvenir. Il y a si peu de visiteurs que l’ambiance ressemble à un film d’horreur, entre « The Descent » et l’antre de Gollum. Comptez environ 1h30 pour le tour. Une fois remontés à la surface, sentir les rayons du soleil chauffer notre peau est un soulagement. Nous ne sommes pas claustrophobes mais c’est plus rassurant en haut. 

 

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons à la découverte des parcs de l’Arizona. Nous voulions visiter Meteor Crater mais avons dû nous résigner une fois devant, $18 par personne, c’est vraiment cher, même pour observer un des plus grands cratères visibles.  Nous essuyons ensuite une légère averse pendant notre visite de Walnut canyon. Une ancienne cité indienne dans les falaises rocheuses. Visite comprise dans le Pass Beautiful America.

Le ciel se dégage pendant que nous faisons route vers Coconino National Forest. Malheureusement, une partie des choses intéressantes à voir à Coconino est payante, ce qui nous contraint à passer une fois de plus notre chemin. Un stop devant le paysage impressionnant de Red Rock State Park et on repart. A défaut de faire Monument Valley ce parc rassemble de majestueuses montagnes rouges dignes des films du Far West.

Nous arrivons à Phoenix après avoir traversé la ville, nous apercevons le motel réservé pour notre nuit. Il est situé juste en face de la prison, des types zonants et assez louches sont postés devant les chambres. Un flic est entrain d’en fouiller un juste sur le parking. Nous voilà pas très rassurés. Nous montons nos affaires dans la chambre en évitant les squatteurs. En un regard, nous nous comprenons. Nous n’allons pas pouvoir rester ici cette nuit. En plus du sentiment d’insécurité, la chambre est sale et sans lumière. C’est la première fois que la peur se fait ressentir dans le voyage. Nous décidons de partir et de prendre une autre chambre d’hôtel pour la nuit. Tant pis pour l’argent, la sécurité prime.

Après cette mauvaise expérience de Phoenix, nous partons vers Joshua Tree National Park.

Quelques heures de route nous séparent du parc mais peu importe, nous voulons vite quitter Phoenix. Sur la route nous décidons de nous arrêter dans une oasis pour pique-niquer. Coachella Valley est un lieu magnifique que nous vous conseillons si vous prévoyez de visiter Joshua Tree, un vrai havre de paix. Alors que nous roulons dans le désert depuis plusieurs kilomètres, c’est étonnant de se retrouver dans un endroit si apaisant et frais. Le lieu n’est manifestement pas très connu, les touristes s’y font rares, nous sommes ravis. Après un repas copieux pour pas cher grâce au Wallmart du coin, nous sillonnons les chemins entre les palmiers et les bruits d’animaux. Nous n’aurons pas vu de crotale ni de coyote mais nous les avons très probablement entendus se déplacer parmi les feuillages. 

 

Il nous reste seulement quelques kilomètres à parcourir avant d’arriver dans notre logement pour les 2 prochains jours. Nous avons loué une caravane par Airbnb à Yucca Valley, une petite ville toute proche du parc. Les motels nous ont trop déçus, nous tentons une autre expérience. L’accueil chaleureux et le sentiment d’être chez soi pour quelques jours constituent un bien-être non négligeable en voyage. Deux magnifiques journées, de beaux couchers de soleil, un calme apaisant et des nuits bien fraîches. Un vrai retour aux sources après l’agitation de la ville. Joshua Tree est un parc national bien moins connu que le grand Yosemite mais d’un calme absolu. Les trails sont agréables bien qu’un peu redondants. Il faut s’éloigner un peu pour trouver de l’originalité. Nous l’avons trouvée lors d’un trek à Fourtynine Palms, juste au dessus du parc pour rejoindre un oasis après 1h de marche. Pour finir la journée, direction Pioneertown, un vieux village aux décors de films de cowboys et connu pour ses festivals de musique. Y sont nés des groupes comme Eagle of Death Metal, popularisé tristement par les attentats du Bataclan.


San Diego, le petit Los Angeles


Nous décidons de longer la côte pour rejoindre San Diego, la route est un peu plus longue mais plus agréable. Un arrêt plage s’impose, nous enfilons nos maillots de bain pour la première fois. Cela ressemble un peu plus à des vacances.

Nous avions lu que San Diego était une ville à taille humaine comparée à Los Angeles. Elle nous paraît pourtant immense. Rien que son parc, le Balboa Park fait 5km2. Nos meilleurs souvenirs à San Diego resteront sûrement les deux couchers de soleil. Ils sont époustouflants côté Pacifique ! D’ailleurs c’est comme assister à un spectacle, de nombreuses personnes s’assoient sur le bord de plage pour l’admirer. Le premier à Coronado et le second à Ocean Beach, un lieu hippie par excellence. Face à la plage, sur une grande étendue d’herbe, à l’ombre des palmiers, nous écoutons les groupes improviser des musiques populaires. Le bruit des vagues en arrière plan et les artistes de rue donnent à ce lieu, une atmosphère reposante.

En fin de journée, les derniers rayons ont disparu pour colorer le ciel d’un mauve éclatant. Nous profitons du marché tout près de la plage pour dîner : une part de pizza géante comme les américains savent le faire ! Posés dans un bar, accompagnés d’une bière, devant un concert de musique folk/country.

C’est le moment de quitter San Diego pour rejoindre Los Angeles, notre dernière destination américaine.

 

Los Angeles


Nous remontons la côte afin de pouvoir profiter de l’océan et des jolies villes du bord de plage. Un passage rapide à Laguna Beach puis Newport Beach.  L’épaisse fumée présente ce jour là due aux incendies ne nous permettra pas d’en profiter. En route vers le Airbnb de Gene. Situé en dessous de Beverly Hills, cela nous permet d’être central pour visiter les alentours.

La première journée fut consacrée à Universal Studio. Le parc est digne d’Hollywood. Hors période touristique, il y a un peu moins de monde, l’attente pour chaque attraction n’était donc pas très longue. Entre le village d’Harry Potter, celui des Simpson, le monde de Jurassic Park, l’immersion dans Walking Dead et tout le reste, nous avons été servis ! L’entrée du parc est cher $105 si vous réussissez à choper une réduction. Petite astuce pour le parking, se garer dans les rues sinueuses d’Hollywood à 15min à pied. C’est gratuit et cela fait économiser $20 ! Une journée fatigante mais qui change du roadtrip.

Pendant les 4 jours suivants, nous visiterons les quartiers de Beverly Hills et d’Hollywood et leurs maisons qui valent plusieurs millions, sans même avoir la chance d’apercevoir une star. Les quartiers de Venice Beach et Santa Monica pour observer les bodybuilders, les surfeurs, et les skateurs sont incontournables. Sans louper la balade le long des canaux de Venice, à deux pas de la plage.

Accompagnés de la musique d’Alerte à Malibu nous visitons la fameuse plage, qui, au passage n’a vraiment rien à envier à ses voisines de Venice. Encore quelques pas sur les étoiles des stars à Hollywood Boulevard avant d’aller observer les vrais astres à l’observatoire Griffith où nous finiront notre premier mois, notre premier roadtrip et commenceront le premier voyage en Amérique Centrale. 

On a aimé

  • La liberté 
  • Découvrir les vieux villages abandonnés
  • Les couchers de soleil 
  • Dormir dans une caravane à Joshua Tree
  • L’oasis de Coachella Valley
  • Observer les skateurs de Venice Beach
  • Les premières nuits Airbnb et la rencontre des locaux
  • L’ambiance à Los Angeles

On a moins aimé

  • Phoenix
  • Le prix des parcs de Coconino 
  • Le nombre de touristes asiatiques à Los Angeles et San Diego 

Vidéo


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *