Rêver, réfléchir, se mettre d’accord, faire des concessions et puis s’envoler pour vivre son rêve.


 Le choix des pays


Quand on décide de faire un tour du monde, les idées ne manquent pas, n’est-ce pas ?

S’évader à cheval lors d’un galop effréné dans les plaines Mongoles, plonger au large des côtes de la Nouvelle-Zélande, surfer sur les magnifiques plages d’Australie ou encore sauter à l’élastique au dessus des chutes d’Iguazu en Argentine.  Bref, les idées fusent, c’est là que vient le moment de coucher sur le papier toutes ses idées et surtout ses envies. Mot d’ordre : Se faire plaisir !

De notre côté, on parle de faire du snorkeling aux Philippines, d’apprendre le surf en Nouvelle – Zélande, de contempler les tortues pondre leurs oeufs au Costa Rica ou encore de déguster des insectes croustillants en Thaïlande !

Puis vient le moment où on se dit que c’est sûr, qu’on va partir; On se lance dans l’aventure !

On a donc fixé une première date, puis établit un premier itinéraire, notre itinéraire idéal. Tout ceci pour se rendre compte de plusieurs difficultés : la gestion du climat, du facteur temps et bien évidemment celle du budget! Nous nous sommes dit qu’arrivaient les premières difficultés. Ce que nous avions pu lire sur les différents blogs de tourdumondistes nous arrivait : Nous allions devoir faire des concessions !

Carte Tour du monde


 Le budget


Nous savions que nous allions devoir trouver un juste équilibre entre pays développés qui riment avec pays coûteux et ceux plus pauvres, plus abordables. Parmi nos souhaits de départ, se succédaient la Nouvelle-Zélande, l’Australie et le Japon. Tous les trois sont des pays où il est très cher de voyager. Il a été assez difficile pour nous de se décider entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Ces deux pays du bout du monde nous faisaient rêver. Après moultes tergiversations, la raison a tranché. Ca serait la Nouvelle – Zélande !

Ce qui nous a fait nous décider, c’est la superficie du pays compte tenu du temps qu’on allait y passer. On s’est dit que l’Australie mériterait bien plus d’un mois de voyage et qu’on lui consacrerait tout le temps nécessaire lors d’un prochain voyage.

Pour se rendre compte du budget journalier moyen par pays – qui comprend les frais d’hébergement, de transport, d’alimentation et les loisirs – nous avons fait des recherches; ce qui nous a permis d’établir une moyenne des chiffres que nous avons trouvé. Au vu des pays que nous avions choisi, le budget collait parfaitement.


  Le climat 


Parce que non, se retrouver en Asie du Sud-Est en plein milieu de la mousson, ce n’est pas la meilleure idée. Alors on a décalé un peu nos dates pour y être avant mais nous nous sommes rendu compte que ça nous faisait partir un peu trop tôt par rapport à nos plans initiaux. Du coup, nous nous sommes mis d’accord sur début septembre, ce qui nous permettra d’arriver en Asie en Mars.

Ce n’est pas toujours facile d’être dans chaque pays à la meilleure période, mais on fait au mieux. On peut s’imprégner d’un lieu et partager avec ses habitants même si les conditions climatiques ne sont pas idéales.

Cependant, pour caler au mieux notre itinéraire niveau climat, nous avons utilisé l’outil Planificateur à Contresens. Cet outil est génial, grâce à un système de couleurs, nous avons pu savoir quel était le climat de chaque pays à la période où nous prévoyions d’y aller. Il nous a fait gagner un temps fou dans notre préparation !


 La durée du voyage


Quand on part pour un grand voyage – Tour du monde ou non – on peut avoir une date de retour… Ou pas. Nous avions décidé de se donner un an au maximum. Pour un premier grand voyage, cela nous paraissait correct. Nous ne voulions pas nous déconnecter trop de longtemps de notre vie afin de ne pas être trop déboussolés en rentrant et il nous paraissait difficile de ne pas voir nos proches pour une période plus longue.

Finalement, à l’heure actuelle, notre itinéraire dure 10 mois. Nous partons le 4 Septembre 2017 pour revenir début Juillet 2018. Cependant, nous n’excluons pas de prolonger l’aventure si l’envie s’en fait ressentir et si le budget nous le permet.

Enfin, il nous a paru assez évident depuis le début de notre préparation, que nous commencerions notre voyage par les Etats-Unis. Nous voulions commencer ce périple en douceur et ne pas avoir de choc culturel trop important pour commencer. Notre premier billet d’avion acheté a donc été un aller-simple Paris – San Francisco. Notre tour du monde se ferait alors d’Ouest en Est.


L’itinéraire de départ

Paris – Etats-Unis – Mexique – Cuba – Costa Rica – Pérou – Chili – Ile de Pâques – Nouvelle-Zélande – Thaïlande – Cambodge – Vietnam – Philippines – Japon – Sri Lanka – Paris

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

2 pensées sur “L’itinéraire

  1. Bonjour les Globe Trottants, je recherche des personnes (solo, couples ou familles) qui partent faire un tour du monde en 2017-2018, pour réaliser une série de portraits et parler de leurs projets à travers des interviews. Seriez-vous intéressés ? Vous pouvez me contacter pour en savoir plus. À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *